Quelles sont les différentes méthodes de désherbage thermique ?

Il existe de nombreuses méthodes de désherbage thermique très différentes les unes des autres.

Nous allons vous présenter les principales méthodes utilisées aujourd’hui.

La vapeur sèche 

2La vapeur sèche est la capacité d’un appareil vapeur à produire à haute température une qualité de vapeur à faible degré d’humidité. En effet la vapeur sèche ne contient que 5% d’eau environ, l’humidité est bien moins importante que dans l’air où nous respirons. D’où le terme de « vapeur sèche ».

Le principe consiste à faire chauffer de l’eau et à l’appliquer sur les plantes visées, sous forme liquide et de vapeur, avec plus ou moins de pression. A partir d’une température supérieure à 70°C pendant plus d’une seconde, cellules végétales éclatent, on applique alors un choc thermique sur les adventices. Une efficacité maximale est notée au stade plantule. Sur l’année, plusieurs passages sont nécessaires en fonction des cycles végétatifs des herbes spontanées. Dans le cas des vivaces, un passage régulier s’impose afin d’épuiser les ressources racinaires.

 

Eau chaude

3.png
Le désherbage thermique à vapeur d’eau chaude constitue une technique d’entretien des espaces verts et des rues qui est respectueuse de l’environnement et de la santé humaine.

L’eau chaude utilise le principe du choc thermique sur les plantes : une température supérieure à 70°C cause un éclatement des cellules entrainant la destruction de la partie aérienne de l’adventice. Pour vérifier l’efficacité du passage il vous suffit de pincer une feuille entre vos doigts : si votre empreinte digitale s’y imprime, le passage a été efficace.

L’investissement est élevé pour l’acquisition des machines contrairement à l’utilisation du désherbage chimique (désormais proscrit !)

Les machines de désherbage à eau chaude ou à vapeur sont disponibles pour les professionnels des espaces verts. Mais pour le jardinier amateur, il suffit de verser l’eau de cuisson encore très chaude sur les herbes à éliminer. Cette méthode est particulièrement indiquée pour les herbes qui peuvent pousser entre les dalles d’une allée ou d’une terrasse ou pieds de mur.

Au gaz

Le gaz est une énergie utilisée pour nombreuses techniques de désherbage thermique.

Le passage sur les plantes avec les désherbeurs thermiques doit être rapide (souvent entre deux et trois secondes), inutile d’insister jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un tas de cendres… Selon l’envahissement par les mauvaises herbes et la météo, il faut compter plusieurs passages par mois en saison.

Le désherbage thermique peut être utilisé sur tous types de surfaces, ils sont cependant plus adaptés à des surfaces petites ou moyennes, aux trottoirs, caniveaux, bas de murs, allées, dallages, et pavages.

 

Le désherbage thermique par infrarouges

Un rayonnement infrarouge combiné à un flux d’air chaud provoque l’éclatement des cellules végétales des adventices (partie aérienne) puis après quelques temps se dessèchent et meurent.1

Le désherbage thermique par infrarouges est aussi une des méthodes qui respecte la faune et la flore utile à la végétation.

Il faut savoir que sur le plan domestique, la phase gazeuse est très utilisée, car elle ne requiert pas de compétences particulières pour certains « fabricants », mais sachez que la phase liquide est utilisée par tous les vrais professionnels et que les utilisateurs se comptent par millions.

Le désherbeur thermique par infrarouge permet de travailler sur des bandes régulières avec une répartition de la chaleur uniforme. Il est souvent utilisé pour effectuer le désherbage des allées, des chemins en graviers et en pierres, des pavés autobloquants et pour les grands espaces, cimetières, propriétés d’immeubles.

Elle reste malgré tout une méthode de désherbage assez lente.

Le désherbage thermique par chaleur pulsée

Le principe de la chaleur pulsée consiste à projeter à haute vitesse de l’air chaud sur plus de 40 cm grâce à un seul diffuseur en forme d’éventail. Le but est d’éliminer les adventices précisément et surtout très rapidement.

Avec la chaleur pulsée, l’objectif ne sera pas de griller ou de brûler la plante ! Tout comme les autres alternatives thermiques, l’objectif est ici de créer un choc thermique par air chaud pour que celui-ci viennent s’engouffrer dans l’adventice ce qui éclatera les cellules végétales de la plante afin d’empêcher la photosynthèse.

La partie aérienne se dessèchera et la racine, si elle est fortement implantée et munie de réserves, sera fortement affaiblie.ripagreen-desherbeur-par-choc-thermique

L’excellence du choc termine s’effectue lorsque les adventices sont au stade de plantule car on a de grandes chances dès lors de tuer directement l’adventice. Le but est que l’air ambiant capte la chaleur de la flamme et l’emmène le plus loin possible.

La chaleur pulsée reste à ce jour la méthode de désherbage thermique la plus rapide au monde !

Publicités