Ça y est, La loi Labbé est arrivée !

« Une nouvelle ère pour le Désherbage »

logo-zero-pesticides

Nous le savons tous, l’utilisation des pesticides présente des risques pour la santé humaine ainsi que pour l’environnement et de nombreux textes de loi réglementent déjà leur usage. Les acteurs concernés par ces textes sont les utilisateurs de pesticides en zones agricoles mais également en zones non-agricoles.

La loi Labbé relative à la transition énergétique pour la croissance verte a avancé au 1er janvier 2017 l’interdiction d’utilisation des produits phytosanitaires pour les personnes publiques dans l’entretien des espaces verts, promenades ouvert au public et y a intégré les voiries.

Elle instaure un cadre d’action communautaire pour parvenir à une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable. Le plan Ecophyto qui vise la réduction progressive de l’usage des pesticides concerne également la réduction de l’usage de produits phytosanitaires.

Les entreprises ont désormais l’obligation de détenir un agrément : le Certiphyto, pour l’utilisation de ces types de produits.

Cette interdiction concerne principalement les lieux fréquentés par le grand public, les enfants ainsi que les personnes vulnérables.

Des alternatives au désherbage chimique

Pour le désherbage des villes, il existe heureusement de nombreuses alternatives au désherbage dit « chimique » utilisant des produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques. Le désherbage manuel, le désherbage mécanique ou encore le désherbage thermique s’avèrent être de nouvelles techniques de désherbage très efficace. Le désherbage thermique écologique à air chaud pulsé est d’ailleurs la méthode qui apporte la meilleure vitesse d’avancement. logo-objectif-zero-pesticide-couleur

Écoresponsable, le désherbeur thermique RIPAGREE à chaleur pulsée répond parfaitement à cette problématique, il apporte une vitesse d’avancement record et en toute efficacité ainsi qu’une position de confort optimale pour les opérateurs.

Les agences de l’eau accompagnent les communes grâce à des subventions.

L’agence de l’eau est un établissement public, il en existe 6 en France. Cette agence participe à la lutte contre la pollution des eaux et à la protection des milieux aquatiques, elle s’engage de ce fait dans une démarche « zéro pesticides ». Ainsi, elle apporte des aides financières aux actions d’intérêt commun dans le domaine de l’eau menés par les collectivités locales. Le taux des subventions varient de 40% à 80% en fonction des différentes agences.

Publicités

2 réflexions sur “Ça y est, La loi Labbé est arrivée !

Les commentaires sont fermés.